Le château solitude

Grasset, 2016.

Gilles Leroy propose, en vingt-six mots, un abécédaire personnel où il se raconte tout entier. L’Autre, Désir, Géniteur, Jardin, Lire, Onarchie, Plaire, Rupture, Télévision, sont autant de thèmes que l’auteur explore avec fantaisie, intelligence et drôlerie.

Chaque entrée donne lieu à des récits successifs, tour à tour souvenirs, anecdotes, pensées, coups de cœur ou coups de griffe, de sorte que se compose sous nos yeux une œuvre furieusement vivante et à la richesse galopante.

Conçu en arborescence, Le château Solitude déploie les multiples facettes de son auteur. Un récit en forme d’autoportrait mouvant, d’une sensibilité érudite et porté par une langue à l’irrésistible élégance. (Note de l'éditeur.)